7 jours à Stains : n°673 du jeudi 15 décembre 2011

 

Actus

Économie

Festivités de fin d'année

Voisins voisines

Le clic-clac de la semaine

Sports

Culture

À la loupe

Pratique

Actus Haut de page

 

Combien ?

62 euros, c’est le prix du passe Navigo à tarif unique après suppression des fameuses zones tarifaires (1 à 5) prévue pour 2013. Toutes les explications sur cette réforme

CHAUD DEVANT !

Le temps des fêtes de fin d’année est arrivé. Dans ce numéro, 7 Jours consacre son dossier aux festivités qui vous attendent en ville à l’image de la patinoire qui sera inaugurée ce vendredi soir, à 18h, place Marcel-Pointet. Il y en aura pour tout le monde et pour tous les goûts. Du ludique pour les plus petits et leurs parents grâce à des lectures de contes dans les médiathèques. Du culturel avec « Ciné- Noël » pour les amateurs du septième art. Du chinage, pour les amoureux du lèche-vitrine en se rendant à la boutique « Mémoires Cité-jardin » où, comme vous le lirez en page 2, vous pourrez acheter des produits made in Stains et faire vos cadeaux. Aussi, toute la rédaction vous souhaite de passer d'exellents 24 et 31 décembre, des réveillons joyeux, heureux et chaleureux où il fera bon être avec des proches, des êtres aimés, sa famille, ses amis. Bonnes fêtes à tous !

A.S.

Fermeture la semaine prochaine. Rendez-vous le 29 décembre

Des cadeaux de Noël 100% made in Stains


La gamme textile conçue par « Mémoires de Cité jardin » en partenariat avec « Femme dans la Cité », « Franciade » et Antoine Petit, sérigraphe, sera lancée samedi à partir de 12h à la boutique. Ces couverture- agendas, portechéquiers, trousses, sacs ont remporté un franc succès à la foire des savoir-faire de Saint- Denis.

Il fallait y penser et l’équipe de « Mémoires de Cité-jardin » l’a fait : créer avec les habitants une gamme textile à partir de visuels illustrant le quartier, lors d’ateliers de sérigraphie. Une idée lumineuse qui a tout de suite remportée l’unanimité comme le souligne Maud Baccara, chargée de projet : « Nous avons organisé en partenariat avec « Franciade » des ateliers grand public, l’un avec de jeunes décrocheurs scolaires et le second avec des habitants. Les participants, notamment des adhérentes de « Femme dans la cité », ont travaillé avec Antoine Petit, sérigraphe. Ils ont pu coucher leurs idées et tout cela a donné ces produits dérivés. » Antoine Petit qui a suivi ce projet de A à Z est sous le charme de cette expérience : « Je suis en plein dedans, nous sommes en ce moment à la foire des savoir-faire de Saint-Denis et nous sommes en rupture de stock. La gamme : porte-agendas, porte-livres, trousses et sacs remporte un beau succès. Cette collaboration avec les membres de l’association Femme dans la cité qui ont évoqué par leurs réalisations la Cité-jardin a été remarquable. J’ai mis toutes ces esquisses en forme pour que cela puisse tenir dans les créations. Puis avec la couturière Joséphine Dias De Souca, qui intervient au sein de cette association, nous avons conçu les prototypes. Le résultat est vraiment sympa et les Stanois qui vont le découvrir samedi à la boutique « Mémoires de Cité-jardin » vont être sous le charme. » L’équipe devait serrer les coûts car vendre une gamme de produits dérivés cela doit être accessible à toutes les bourses d’où des prix qui vont de 4 à 25 euros. L’étude de marché à été rondement menée : choix des tissus, des doublures, rémunération de la coutrière, impressions… Joséphine Dias De Souca garde un très bon souvenir de cette aventure : « J’ai travaillé avec un petit groupe de « Femme dans la cité » et avec Antoine le sérigraphe à Saint-Denis. Je suis très fière du résultat obtenu. Nous étions complémentaires tous les deux, je proposais des coloris et lui des images, il fallait que ce soit gai, attirant. J’ai adoré l’expérience. D’ailleurs, je dois me dépêcher car je vais chercher 70 pièces pour les coudre car on est en rupture et il faut que ce soit prêt pour samedi. » On allait oublier, la gamme papeterie est toujours en vente avec des marque-pages à 0,80 centimes, des cartes-postales de 1 à 2,50 euros, des carnets à spirales à 10 euros, de belles idées de cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

Djamel Charif

Rendez-vous Samedi 17 décembre à 12h, lancement de la gamme de produits dérivés de la Cité-jardin, boutique « Mémoires de Cité-jardin », 28, avenue Paul-Vaillant- Couturier suivie de la dégustation d’une soupe concoctée par les habitants du quartier et vernissage de « Tillandsia », une installation plastico-paysagère de Sylvie Da Costa dans un coeur d’îlot. Renseignements au 01 58 69 77 93.

Contre les véhicules ventouse

 

Elles avaient tendance à disparaître ces derniers temps. Les dépouillées, les abandonnées, les calcinées sont de retour. Le plus souvent sur les parkings. Quelques fois aux abords des rues et des routes. Au Bois Moussay, c’est carrément des camions ventouses qui depuis plusieurs mois semblent scellés dans la rue du même nom. « Depuis septembre précisément », témoigne un chef d’entreprise que cette situation agace profondément : « Ce sont cinq camions, de plus de 7,5 tonnes. Il arrive qu’ils servent de poubelles où de lieu de rangement à certains. » Avenue Stalingrad, les véhicules sont immobiles, au même endroit depuis plusieurs semaines et ne semblent pourtant pas à l’abandon. Dans les parkings publics Joliot-Curie et Jean-Durand (ce dernier est fermé pour travaux), on peut voir des vitres brisées, des portes enfoncées et des habitacles dévastés. Si du côté du commissariat de police, il reste difficile d'obtenir des informations sur la manière dont on compte agir, du côté de la police municipale, la réaction ne se fait pas attendre : « Devant de telles incivilités, nous réfléchissons à des méthodes nouvelles, plus efficaces qui devraient décourager cette forme de délinquance. » D’après nos sources, des actions d’envergure d’enlèvement des véhicules seraient à l’ordre du jour. Rappelons que la police municipale, c’est plus de 1000 PV en un an qui ont abouti à plus de 300 interventions de la fourrière. Une fourrière tant en activité qu’elle en est débordée. « Elle ne répond pas toujours à notre demande d’intervention. » Il reste que ce problème récurrent paraît difficile à résoudre sans une collaboration étroite avec la police nationale, laquelle, ayant des effectifs de plus en plus réduits, s’attache au plus pressé.

Alain Schillé

La galère des Usagers

Bus 150

Entre 30 et 60 minutes d’attente pour voir apparaître le bus 150 à la gare de Stains/Pierrefitte. « Il est tellement plein qu’on ne peut même pas y prendre place », témoigne Aurélien qui, cinq fois par semaine, fait l’aller-retour Paris/Stains, Stains/Paris de son domicile à son travail. « De plus en plus de gens vont d’ailleurs à pieds vers le centre-ville qui n’est pourtant pas la porte à côté. » Dans l’autre sens, ce n’est guère mieux. Le 150 s’arrête désormais à la mairie. « Depuis plusieurs jours, je vais à pied à la gare », confirme Farida. « I l y a bien des navettes, mais elles sont rares et tellement bondées qu’on y va plus vite en marchant. » Dans un mail adressé à un usager demandant des explications, une agent clientèle constate, elle aussi, les difficultés. « Actuellement, aux heures de pointe il faut environ 1h pour effectuer le trajet entre le Globe et la gare. Le responsable de la ligne 150 a choisi de limiter la ligne à la mairie de Stains et de garder quelques bus pour assurer les navettes jusqu'à la gare. » Et de proposer une solution provisoire en empruntant le 252 jusqu'à la gare de Garges/Sarcelles ou inversement. Mais d’après les usagers du 252, il y aurait également de gros problèmes sur cette ligne comme sur celle également du 255. Une situation paradoxale puisque toutes ces lignes mises à mal, le sont, à cause des multiples travaux en vue, justement, d’améliorer les transports en commun en Ilede- France. À l’exemple du Tramway Saint-Denis/Sarcelles d’un côté, de la Tangentielle Nord de l’autre, ou encore, de la construction de nouvelles stations de métro. Des chantiers qui réduisent les axes routiers et obligent à un trafic étriqué provocant embouteillages et étouffements de la chaussée. Un constat facile à faire, des solutions difficiles à trouver.

A.S.

 

Le monoxyde de carbone s’attaque à une famille

Faits Divers

Sous le titre « Souvenons-nous du drame de 2009 », la semaine dernière encore, dans le numéro 672, 7 Jours à Stains alertait pour la troisième fois en trois mois des dangers du monoxyde de carbone. Votre hebdo vous rappelait que ce gaz extrêmement dangereux avait tué en 2009. « Une locataire de l’avenue Stalingrad est morte. Intoxiquée, elle avait été admise au service réanimation de l’hôpital Lariboisière », écrivait-on dans le numéro n° 549 du 3 avril de cette année-là. Cette personne n’avait pas survécu au monoxyde de carbone. Si on en croit notre confrère Le Parisien, on a de nouveau frôlé le drame ce week-end à Stains. Rue René-Leloir, quartier Croix Blanche. Une famille, un couple et deux enfants âgés de 10 et 12 ans, aurait été prise en charge dimanche aux alentours de 9 h du matin par les pompiers. « Le père, se sentant mal, a eu la présence d’esprit d’appeler les secours », détaille le quotidien national. Et d’ajouter fort heureusement « que leur pronostic vital n’est pas engagé ». Les parents auraient été admis à l’hôpital de Garches, les enfants à Saint-Denis, Delafontaine. La fuite proviendrait d’une chaudière à gaz défectueuse. Le monoxyde de carbone peut s’échapper de différents systèmes de chauffages et/ou de production d’eau chaude sanitaire, de cheminées et des cuisinières vétustes, de braseros et de groupes électrogènes. Incolore, inodore, il se mélange à l’air ambiant et les signes d’une intoxication restent flous. La meilleure des sécurités est encore d’avoir chez soit une bonne installation de chauffage et/ou de production d’eau chaude et de bien l’utiliser. Aussi, il est recommandé de ne pas obstruer les orifices de ventilation et de faire ramoner les conduits d’évacuation des gaz.

A.S.

Le gaz augmente une énième fois

Tarifs de l'énergie

Une hausse du tarif du gaz de l'ordre de 4,4 % est prévu au 1er janvier, soit depuis avril une hausse de 10 %. En six ans, celle-ci a été de 60 %. Une information qui confirme une nouvelle fois la toute puissance de la concurrence du privé sur le secteur public et sur les consommateurs puisqu’elle est livrée deux mois après la décision du Conseil d'Etat de suspendre l'application du gel des tarifs du gaz de GDF Suez pour les particuliers. Une suspension pourtant voulue par l’Etat. En effet, devant le mécontentement provoqué par l'augmentation incessante des énergies, gaz et électricité depuis la mise en concurrence, en septembre dernier, le gouvernement avait confirmé le gel des tarifs du gaz pour les particuliers qui avait été décidé au printemps. Saisi par des concurrents de GDF Suez, comme Poweo, Direct Energie ou Altergaz, puis par le groupe GDF Suez lui-même, tous unis pour contester cette mesure, en novembre dernier, le Conseil d'Etat annulait le gel des tarifs. La pression des groupes a donc eu une nouvelle raison du portefeuille des particuliers " Nous avons une règle juridique qui aurait conduit à augmenter les prix du gaz entre 8 et 10 %. Le gouvernement ne veut pas de cette hausse, il veut modérer la facture énergétique des Français ", a tenté de justifier la ministre du Budget, Valérie Pécresse. Ajoutant : « Il va trouver les moyens juridiques de faire une augmentation au moins moitié moindre. » Couper la poire en deux comme dit l’expression. Une stratégie que l’on connaît bien et qui consiste à laisser croire au compromis alors que l’on sait bien qu’il y a connivence. Et toujours sur le dos des mêmes.

A.S.

Il reste des places !

Ateliers citoyens

Mais où sont passés les dizaines de Stanois qui avaient manifesté leur souhait de participer aux ateliers citoyens lors des Assises de la ville ? Seul un quart des inscrits ont en effet répondu présents vendredi dernier lors de la soirée de lancement de ces forums qui s’est déroulée à la Maison du temps libre (MTL). Ce fut l’occasion pour les habitants de définir le contenu et le fonctionnement des ateliers organisés autour de quatre thématiques : Fiscalité, Promotion sociale et accès au service public, Ville et Habitat, Restauration scolaire et collective. Un 5e atelier sur le thème du « développement de l’économie solidaire » verra-t-il le jour ? Un habitant en a formulé la demande. Et le maire Michel Beaumale s’est aussitôt déclaré favorable à condition toutefois qu’un nombre suffisant d’habitants s’engagent à y participer. « Une démarche de co-élaboration » Relancer la démocratie participative, un des objectifs majeurs des Assises verra donc sa consécration notamment lors de ces ateliers dont le but est bien « d’associer tous les Stanois dans une démarche de co-élaboration », a tenu a rappelé le maire. Ainsi chaque groupe de travail sera animé par un élu ainsi que « d’autres personnes ressources » pour apporter une expertise et « accompagner les habitants dans leur réflexion ». À l’instar de l’atelier sur l’habitat qui sera composé notamment d’un architecte et d’un membre du laboratoire de l’habitat populaire. Un conseil municipal extraordinaire Tous ces participants se réuniront pour la première fois le 18 janvier 2012 à 18 h 30 à la MTL et se rencontreront régulièrement durant près de 3 mois. Le fruit de leur travail devrait faire l’objet « d’une restitution le 29 mars prochain dans le cadre d’un Conseil municipal extraordinaire ». Et dans les prochains mois d’autres questions seront portées au débat notamment sur les transports, la tranquillité publique, les Tartres… Espérons d’ici-là que d’autres habitants rejoindront les groupes de travail. Il reste des places à décrocher en un coup de fil auprès de Julien Attal : 01 49 71 83 54.

Lynda Zerouk

Saint-Ouen bientôt dans l’agglo ?

Plaine commune

Plaine commune composée actuellement de huit villes (Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, La Courneuve, l’Ile-Saint-Denis, Pierrefitte-sur- Seine, Saint-Denis, Stains et Villetaneuse) devrait bientôt en compter neuf avec l’arrivée de Saint-Ouen.

60 % de votes favorables

En effet, tous les Audoniens, habitants étrangers y compris, étaient invités à voter vendredi dernier sur l’entrée ou non de leur ville au sein de la communauté d’agglo. 59, 57 % des votants se sont déclarés favorables. Plus précisément, pour cette première votation, il y eut 1755 votants dont 1015 pour et 689 contre. Mais cette adhésion programmée au 1er janvier 2013 ne sera entérinée officiellement qu’après un vote en Conseil municipal qui devrait se tenir en mars prochain, a indiqué la maire (Fase) Jacqueline Rouillon. Elle a également souligné que « beaucoup s’étant exprimés contre l’entrée de la ville dans l’agglo, il faudra maintenir de grandes exigences en matière d’emploi et de sécurité notamment, vis-à-vis de Plaine commune ».

L.Z.

Mumia ne sera pas exécuté

Droits de l'homme

Comme 7 Jours vous l’annonçait dans le n° 665 du jeudi 20 octobre Mumia Abu-Jamal, citoyen d’honneur de Stains ne sera pas victime de la peine de mort. Une information livrée, en boucle, ce week-end, sur toutes les ondes. Télés, radios, ont confirmé l’annulation de la peine capitale visant ce journaliste et militant politique condamné à mort en 1982 lors d’un procès jugé douteux par beaucoup d’observateurs. Depuis, bientôt trente ans, Mumia attendait dans le funeste couloir de la mort. Rappelons que durant tout ce temps, les partisans des droits de l’Homme n’ont pas cessé de se mobiliser à l’image du Conseil municipal de notre commune qui le 30 avril 2009 adressait un voeu au président des Etats-Unis dans lequel il formulait l’exigence de la libération de Mumia et la révision de son procès. Pour l’heure, il resterait en prison jusqu’à la fin de ses jours. Mais déjà, des voix se lèvent de l’autre côté de l’Atlantique mais aussi en Europe pour exiger une nouvelle fois sa libération.

A.S.

Balade illuminée

Mardi 20 décembre, à 18h30, rendez-vous à la boutique Mémoires de Cité-jardin au 28 avenue Paul-Vaillant-Couturier pour une balade nocturne dans ce quartier qui s'illumine à la tombée de la nuit. Plus d'infos.

BRÈVES



Séjour de Ski
Ateliers citoyens Pour les 9/12 ans, les plus belles descentes

C’est dans les Hautes Vosges, plus précisément à La Bresse que du 19 au 25 février 2012 les petits Stanois de 9 à 12 ans et de 6 à 8 ans pourront aller goûter la neige. La situation privilégiée du centre par rapport à la plus grande station de ski de l'Est de la France est un atout incontestable pour petits amateurs de ski (220 ha de domaine skiable et 36 pistes tous niveaux de 850 à 1350 m d'altitude, 7 télésièges et 24 téléskis). Leur séjour sera agrémenté de visites et sorties pour découvrir l’environnement vosgien et son artisanat. Au programme des enfants, le ski alpin, et le chien de traîneaux. Mais aussi journée en raquette trappeur, construction d’un igloo et luge, Les plus curieux découvriront le milieu montagnard, le fonctionnement d’une station de ski. 25 places dans chaque groupe. Inscription à partir du 9 janvier prochain au service municipal de l’enfance, rue des Huleux.

Listes électorales
Jusqu’au 31 décembre pour vous inscrire

Stains enregistrait le triste record de 67,57 % d’abstention aux élections régionales de 2010 et 56,36 % aux cantonales de 2008. « E xercer votre droit le plus fondamental : celui de décider, de protester, de revendiquer, de choisir », encourage donc la municipalité sur son site internet. Des affiches ont également été placardées dans tous les quartiers pour inciter à s’inscrire sur les listes électorales. Il s’agira notamment de voter en 2012, d’abord pour les présidentielles, ensuite, pour les législatives. S i vous n’êtes toutefois pas encore inscrit, vous avez jusqu’au 31 décembre pour le faire en vous rendant à la mairie avec une pièce d’identité et un justificatif de domicile (quittance de loyer, EDF…). Il vous restera 16 jours exactement à la sortie de ce numéro. Pour éviter les files d’attente, la municipalité met à votre disposition des formulaires à télécharger sur le site. Les jeunes majeurs sont en principe inscrits automatiquement sur les listes électorales.

Erratum
La semaine dernière, dans le numéro 672, dossier pages 6/7, 7 Jours à Stains prêtait une position à la municipalité concernant le futur plan d’exposition au bruit avec le développement de l’aéroport du Bourget qui n’est pas la sienne. Si le Conseil municipal est évidement favorable à l’indemnisation des habitants qui subissent les nuisances dues au survol de la ville par des avions, il ne demande pas de dérogation au futur Plan d’exposition au bruit qui interdit de construire de nouveaux logements dans les zones impactées. Les élus exigent au contraire la réduction des nuisances et que le développement de la ville ne soit pas sacrifié au bénéficie du transport aérien de quelques personnes en jet privé…
Dans le même article, Marie-Alice qui témoignait tient à rectifier ses propos. Elle n’obstrue pas les aérations de ses fenêtres. En réalité, elle doit souvent nettoyer ses rebords de fenêtres et ses rideaux à cause de la suie que dégagent les avions.

Appel à témoin

« Madame, Monsieur, Si vous avez été opéré du col du fémur au niveau de la hanche, pouvez-vous m’appeler car je souhaiterai avoir des renseignements. Je dois bientôt me faire opérer et je ne suis pas très rassuré pour la suite. Je vous remercie donc de bien vouloir me contacter au 06 78 22 86 14 ».

SOLIDARITÉ avec Salah Hamouri en prison depuis 2454 jours

 

Economie Haut de page


«Lauréat du Trophée national

L’entreprise stanoise « Pluritelcom Réseaux » est lauréate du Trophée national de l’entreprise citoyenne, catégorie PME. Une récompense qui met en lumière le travail remarquable réalisé par cette société sur notre territoire.

«Je suis vraiment content de recevoir ce trophée qui récompense le travail accompli par notre équipe et tous nos partenaires, notamment la ville de Stains, les entreprises proches. J’espère que ce trophée servira aux jeunes et que nous pourrons attirer de nouveaux. Car il existe une jeunesse qui veut travailler, se rendre utile. Dans nos quartiers, il y a un savoir-faire et il suffit de le faire savoir », cette réaction de Mouloud Bezzouh, Stanois, créateur de « Pluritelcom Réseaux » est symbolique de cette volonté d’oeuvrer pour l’insertion des habitants de notre territoire. Une entreprise citoyenne qui a remporté le Premier prix du Trophée national remis ce mercredi 14 décembre au Sénat, dans la catégorie des PME. Parmi les grandes entreprises lauréates, « IKEA », partenaire de la fondation Abbé pierre et « Kinder » pour des actions en faveur de l’enfance. Petit retour sur la création de l’entreprise qui date de 2007 et qui est impliquée dans les solutions réseaux, nouvelles technologies et notamment la fibre optique, un secteur en plein boom ces dernières années. Elle intervient dans le raccordement et l’interconnexion des réseaux télécoms pour de grands opérateurs France Telecom, orange, SFR, Free… Une progression constante qui a amené les responsables de l’entreprise à mener des actions de formation dès 2008 en direction de publics de premier niveau de qualification et a créé, en 2010, un centre de formation « Insertia » avec notamment le soutien de la ville, de Pôle emploi, Plaine commune, et de nombreux partenaires. Le succès a été au rendez-vous avec 80 % des jeunes en formation qui ont décroché des contrats en CDI, soit cinquante jeunes recrutés comme installateurs de réseaux câblés de communication en fibre optique. Le fondateur ajoutant : « Ces personnes sont toutes en poste dans le secteur des télécoms et leurs employeurs sont satisfaits de leurs parcours. C’est important de souligner cela. » Les témoignages d’employés de « Pluritelcom Réseaux » sont d’ailleurs édifiants, comme Mourad, conducteur de travaux qui explique : « j’ai d’abord été formé en tant qu’installateur de réseaux télécoms, puis embauché comme technicien. Le plus, c’est que j’ai pu évoluer et devenir conducteur de travaux. C’est un métier passionnant. » Même connexion pour Thierry qui a été recruté en septembre dernier : « J’interviens sur plusieurs étapes du processus de raccordement ce qui m’a permis de devenir polyvalent. J’apprécie le travail d’équipe et également le fait de travailler de façon autonome. » L’entreprise ne veut pas s’arrêter-là et envisage de former 150 jeunes en 2012 avec un objectif se développer dans le technique notamment l’électricité, la domotique… Tous les métiers où on peut amener les jeunes à trouver un emploi rapidement. Pour en savoir plus sur l’entreprise, vous pouvez consulter le site : www.pluritelcom-reseaux.com.

Djamel Charif

Venez déguster des crêpes et des galettes !

Marché de l’Avenir

En allant faire vos courses le jeudi ou encore le dimanche matin au marché de l’Avenir, vous avez certainement goûté les délicieuses crêpes proposées par Claire Bessau qui y a installé son stand depuis quelques semaines. C’est ainsi l’occasion pour vous de faire une pause entre deux achats et de reprendre un peu de forces. Vous pouvez également passer des commandes comme le précise Claire : « les clients apprécient le stand et ils sont nombreux à passer des commandes. Je suis super contente de l’accueil et de l’ambiance qui règne sur ce marché. » Et forcément ils ne peuvent qu’avoir l’eau à la bouche avec des galettes de sarrasin avec l’incontournable oeuf-fromage, la plus consistante aux champignons à la crème-bacon ou plus vivifiante avec des fruits de mer, il y a aussi des crêpes sucrées avec bien sûr la traditionnelle crêpe au chocolat, ou plus exotique à la noix de coco… Il y a aussi les formules sympas pour cette période de fêtes de fin d’année avec des galettes aux coquilles Saint-Jacques, au saumon… Pour Noël, la crêpière propose des menus particuliers avec des gambas, du foie gras… Il suffit pour cela de passer commande.

D.C.

Rendez-vous Stand de crêpes le jeudi et le dimanche sur le marché de l’Avenir ou par téléphone au 06 61 17 28 96. (Absente du 25 décembre au 5 janvier 2012).

Animateurs football


Recrutement

L’Entreprise de Production Audiovisuelle « Aca Production » cherche des animateurs de stage de football pour enfants. L’envoi de la candidature se fait uniquement par courriel (contrat en CDD durant les congés scolaires). Contact : du lundi et vendredi de 18h à 20h et le samedi matin, de 10H à 12h, au 05.61.60.07.68 ou 06.84.86.82.32, email : acaprod@sfr.fr.

 

Festivités de fin d'année Haut de page


Noël ne veut oublier personne


D’une manifestation à l’autre un fil rouge, celui de la solidarité

Du patin, du ciné, de la musique, des spectacles, de la féérie, Noël glisse à Stains et n’oubliera personne. Jusqu’au 2 janvier, il y a forcément quelque chose à faire sous le sapin des fêtes.

«Mes beaux patins rois des forêts… » vendredi 16 décembre, fines lames ou pas, ne manquez pas l’inauguration festive de la patinoire à 18h, place Marcel-Pointet. Son ouverture, agrémentée des facéties des Tiglïng, les lutins bondissants du spectacle de rue de la Compagnie Progéniture, marque le début d’un des temps forts des festivités de fin d’année dans notre ville. Spectacle familial à l’espace Paul-Eluard avec la Compagnie Hannibal, spectacle petite enfance à la médiathèque du temps libre, concert à l’auditorium Xenakis avec les élèves de l’école municipale de musique et de danse, Ciné Noël à l’EPE, féérie végétale à la boutique Mémoires de Cité-jardin, balade nocturne à travers cette même Cité-jardin illuminée, concours d’illumination, Stains fête les fêtes avec éclat pour que Noël n’oublie personne. Comme un tour de chauffe, les festivités avaient d’ailleurs démarré dès la semaine dernière avec le festival Classiq’à Stains, entamé le 10 décembre avec un spectacle musical et chorégraphique gratuit, suivi par deux premières soirées à l’auditorium Xenakis. D’une manifestation à l’autre un fil rouge, celui de la solidarité. Ce fil qui a mobilisé les différents acteurs de la ville pour accompagner brillamment le passage vers 2012. Et cette année encore, les petits pieds ont été mis dans les grands, histoire de terminer des étoiles dans les yeux une année souvent difficile pour de nombreuses familles stanoises qui payent à la place des banques une crise qu’elles n’ont pas provoqué mais qu’on leur met sur le dos, au nom de la dette. De tous les divertissements proposés, la patinoire est assurément l’un des plus attendus. La ville d’Aulnay-sous- Bois avait lancé le mouvement voici une dizaine d’années, en Seine- Saint-Denis. Elles sont six communes en 2011- dont La Courneuve et Epinay-sur-Seine sur le territoire de Plaine commune- à décliner ce concept gagnant à tous les coups. Une patinoire l’hiver, c’est comme une piscine extérieure l’été. Du beau temps et c’est l’affluence assurée. Du 16 décembre au 2 janvier, les petits et les plus grands viendront donc, place Pointet, rayer le miroir blanc. Au fait savent-ils comment ça glace et pourquoi ça glisse une patinoire ? « Une patinoire, c’est un peu comme un congélateur, pour ce qui concerne son fonctionnement » nous explique un professionnel de la glace. « Afin d’obtenir une surface uniforme, on envoie du glycol, un liquide qui ne gèle pas, dans un tapis de tuyaux en plastique posé sur le plancher de la patinoire. Ce revêtement caoutchouteux va permettre de maintenir une température au sol de moins dix degrés, et ainsi faire geler une pellicule d’eau d’environ 7 centimètres, soit l’épaisseur standard des patinoires ». Quant à la fameuse glisse, elle résulte d’une pression exercée sous les patins. Cette pression dégage de la chaleur et fait fondre la glace sous les lames. Plus la surface en contact avec le sol est petite, plus la vitesse augmente. Donc, plus la lame du patin est fine et plus le patineur ira vite. Attention à la balustrade quand même et autres patineurs. Mais il n’est cependant pas prévu de radars de glace. Bonne glisse de Noël.

Frédéric Lombard

Pour la petite enfance

 

« J’ai deux mains »
Spectacle interactif gratuit pour la petite enfance mercredi 21 décembre à 10h à la Médiathèque du temps libre. Dans son grand chapeau, Albert a mis des contes et des passes de jongle, des sons et des images. Il le fait tourner dans tous les sens pour y trouver du sens ou plutôt chatouiller les sens et faire danser les émotions.

Du ciné pour les tout petits Fêtez l’hiver avec vos enfants avec des courts métrages à Paul-Eluard
• Vive le vent d’hiver ! Mercredi 21 décembre à 14h30 3 ours et un frigo/L’hiver de Léon/Le silence sous l’écorce/Bonhommes
• Noël en famille ! Mercredi 21 décembre à 18h30 L’enfant au grelot/Inukhuk/Le trop petit prince/Premier voyage

LA PATINOIRE

L’inauguration de la patinoire sera suivie d’un spectacle de rue de la Cie Progénitures, le vendredi 16 décembre à 18h place Marcel-Pointet.

Les horaires tout public de la patinoire :
Vendredi 16 décembre : 16h à 20h30
Samedi 17 décembre : 10h à 12h – de 14h à 20h
Dimanche 18 décembre : 14h à 19h
Lundi 19 décembre : 14h à 20h
Mardi 20 décembre : 12h à 20h
Mercredi 21 décembre : 14h à 20h
Jeudi 22 décembre : 12h à 20h
Vendredi 23 décembre : 14h à 20h
Samedi 24 décembre : de 10h à 12h – 14h à 20h
Lundi 26 décembre : de 14h à 20h
Mardi 27 décembre : 12h à 20h
Mercredi 28 décembre : 14h à 20h
Jeudi 29 décembre : 12h à 20h
Vendredi 30 décembre : 14h à 20h
Samedi 31 décembre : 10h à 12h – 14h à 20h
Lundi 2 janvier : 14h à 20h

Ciné Noël à Paul-Eluard

 

Les aventures de Tintin
Samedi 17 décembre à 14h30
Dimanche 18 décembre à 17h
Lundi 19 décembre à 10h
Mardi 20 décembre à 10h 2 euros la séance

Intouchables
Samedi 17 décembre à 17h
Dimanche 18 décembre à 14h30
Lundi 19 décembre à 14h30
Mardi 20 décembre à 14h30 2 euros la séance

L’ours montagne
Jeudi 22 décembre à 10h
Vendredi 23 décembre à 10h
Lundi 26 décembre à 10h
Mardi 27 décembre à 10h à partir de 6 ans - 2 euros la séance

Twilight chapitre 4
Jeudi 22 décembre à 14h 30
Vendredi 23 décembre à 14h30
Lundi 26 décembre à 14h 30
Mardi 27 décembre à 14h 30 à partir de 12 ans - 2 euros la séance

Happy feet 2
Mercredi 28 décembre à 14h30
Jeudi 29 décembre à 10h
Vendredi 30 décembre à 14h30
Lundi 2 décembre à 10h à partir de 6 ans - 2 euros la séance

Le chat potté
Jeudi 29 décembre à 14h 30
Vendredi 30 décembre à 10h
Lundi 2 décembre à 14h 30 à partir de 6 ans - 2 euros la séance

COURIR LES RUES ET SA BAND’

Spectacle pour tous

L’Auditorium Xenakis organise un spectacle exceptionnel vivant et humoristique autour d’un répertoire de musiques latines, de chansons françaises, de swing et de pop le vendredi 16 décembre à 20h00 6 euros, 3 euros et gratuit pour les moins de 12 ans et les élèves de l’EMMD.

Concours d’illuminations

Les illuminations embellissent la ville et annoncent les atmosphères conviviales et solidaires de fin d’année.
Elles doivent aussi respecter l’environnement. C’est pour cela que la ville accompagne ce concours d’une série de gestes et de conseils en économie d’énergie.

Comment participer ?
Jusqu’au 20 décembre, vous pouvez remplir le coupon réponse et le déposer à l’accueil de la mairie, ou à la Maison des associations. Vous pouvez aussi le remplir en ligne Critères d’évaluations : Les décorations et illuminations doivent être visibles de la rue.
L’originalité et la qualité primeront sur la quantité.
Éclairage uniquement entre 17h et 22h.
Harmonie et répartition des illuminations. Le jury remettra les lots courant janvier.

Comme promis dans l’édition du 6 octobre (n°663), 7 Jours a libéré deux pages pour le devoir de la 6e verte du collège Sainte-Marie, partis à la rencontre des Stanois. Interviewes, informations, enthousiasme à l’écriture, dans le cadre de ce projet éducatif mené par Magali Thénot, leur professeur de Français, et avec la rédaction du 7 Jours, ce tour de Stains, par rubrique, mérite le coup d’oeil. Bonne lecture !

Voisins voisines Haut de page

Cinq familles à reloger
Ils ont rempli un car pour soutenir cinq familles. Leurs logements sont voués à la destruction, le bailleur n’arrive pas à les reloger selon leurs exigences.

Du vent, du froid, de la pluie… peu importe. L’important jeudi dernier, c’était les cinq familles des numéros 39/41 rue de Pontoise. Une adresse qui va disparaitre d’ici quelques semaines dans le cadre de la réhabilitation qui secoue le quartier et avance à grands pas. Pour soutenir ces familles, qui doivent quitter leur appartement voué à la destruction, face au bailleur Osica ce n’est pas moins d’une cinquantaine de personnes qui les ont accompagnées jusqu’à la Plaine Saint-Denis, munies de banderoles en scandant des slogans : « Dignité humaine = logement décent », « Déménagement subi, relogement pas choisi ». Des retraités des quartiers de l’Avenir ou du Maroc, des mamans avec des poussettes, sans compter ceux qui n’ont pas pu se libérer… tous ont le même discours : « c’est dur de voir souffrir ces familles que l’on côtoie régulièrement à la Maison du quartier ». Cinquante personnes, un car, des banderoles, finalement le bras de fer pour qu’une délégation soit reçue, a été moins difficile que prévu. « Au téléphone, chez Osica, on n’était pas spécialement content de nous voir débarquer », assurent les adhérents de l’association de quartier. Le temps d’une photo, et une délégation monte dans les bureaux du bailleur accompagnée par Azzedine Taïbi, conseiller général et adjoint au maire. Accueillis cordialement, les locataires sont invités à s’installer autour d’une table. La directrice d’agence et un de ses collègues mettent d’emblée les pieds dans le plat : « Oui, nous avons des difficultés pour vous reloger. Nous avons peu de logements qui se libèrent et personne ne nous aide, » accusent-ils la mairie. Ce à quoi répond immédiatement l’élu présent : « Nous n’avons eu aucune sollicitation de votre part à ma connaissance, mais si vous le souhaitez, nous pouvons vous soutenir auprès de la préfecture qui détient le plus gros contingent de logements sociaux sur la ville. » Ensuite, tour à tour, la situation des cinq familles est passée au crible. Le bailleur se défausse encore : « Vous changez d’avis, vous refusez ce qu’on vous propose, etc… ». Autour de la table, les Stanois s’offusquent. « Cela fait des années que cette réhabilitation est prévue. Vous ne pensez pas qu’il aurait fallu organiser en amont les relogements ? » « Je veux un endroit bien, décent, c’est tout ! Et ce n’est pas ce que vous m’avez proposé. » « Vous ne m’enverrez pas n’importe où ! » Les locataires tiennent tête, se sentent forts grâce à la mobilisation qui continue en bas de l’immeuble. Non, ils ne veulent pas un logement trop petit, trop humide. Oui, ils ont des préférences d’environnement. Certains sont malades, d’autres ont des enfants scolarisés dans le secteur, etc. Des logements tout neufs, oui, ils en rêvent. Il y en a sur le trottoir faisant face à leur immeuble. Et pourquoi pas ? Même si cela fait sourire côté bailleur. Bref, après des échanges plus ou moins constructifs, on se quitte avec la promesse d’Osica : « On va continuer à vous faire des propositions selon vos critères. » Et une bonne nouvelle qui pourrait faire accélérer les choses pour trois foyers : « on découvre qu’ils sont au 1 % patronal, ça peut nous aider ! » confirme la directrice d’agence. La délégation quitte les lieux mi-figue, mi-raisin : « on verra bien », mais se sent reboostée : « Que le quartier se mobilise ainsi, c’est beau, ça donne envie de se battre encore plus ! » La solidarité c’est incontestablement une force !

Carole Sapia


EN VILLE

Clos Saint-Lazare
Pétition du 2/4 Paul Claudel

Une centaine de locataires du 2/4 Paul Claudel viennent de signer une pétition pour exiger le goudronnage de l’allée centrale actuellement sablée qui mène à leur tour. En effet le sable envahit les couloirs jusqu’aux logements. Une locataire est exaspérée : « ça donne un style que nous n’imaginions pas pour cette rénovation, c’est sale et donc désagréable ». La pétition dénonce : « Il n’est pas concevable que l’allée reste dans l’état ». Contacté, le bailleur OPH 93 a confirmé qu’il avait cette pétition en main. « N ous venons de la recevoir, nous allons y penser et nous vous tiendrons au courant le plus rapidement possible. » Quant à la création d’une Amicale dans ce coin du Clos Saint-Lazare, ça avance ! Une dizaine de locataires se sont dit prêts à s’y engager.

Océane Lobota, Stagiaire

Louis-Bordes
La grogne des 33 et 33 bis

Lundi, ils poussent la porte du 7 jours. Ils revenaient pour la seconde fois du commissariat. « A près deux tentatives, nous serons finalement reçus qu’en début de semaine prochaine par un capitaine ». Leur problème : le squat de leur hall et son lot de conséquences. Aux 33 et 33 bis avenue Louis-Bordes, on n’en peut plus. D’une seule voix ces locataires, solidaires entre eux, racontent leur quotidien après 16h : « I ls salissent, cachent de la drogue, fument, alors que nous avons des locataires malades du coeur, et des asthmatiques, des enfants, des personnes âgées… Certains ont même des relations sexuelles, sans honte ni peur d’être surpris. Nous avons éteint deux feux de poubelles, mais deux autres incendies plus graves nous ont fait peur. » Le bailleur OPH répond présent auprès des habitants pour réagir face aux dégradations, « mais, aujourd’hui, nous exigeons qu’une patrouille de police passe régulièrement, et nous insistons sur régulièrement, pour se montrer, voire faire des contrôles. » Des lettres, des pétitions ont déjà été faites. Mais jamais au préfet. Alors avant leur rendez-vous au commissariat, « nous allons le faire et voir s’il s’occupera de nous ».

Trêve rue Jean-Jaurès
La rue Jean-Jaurès rentre dans ce qu’on appelle la « Trêve des Confiseurs » à partir du 16 décembre et ce pendant deux semaines. Les travaux qui ont bien avancé vont donc s’interrompre. À bientôt pelleteuses et goudronneuses, et place aux festivités de fin d’année. Océane Lobota, Stagiaire

Cité-jardin
Rencontrez vos élus

Les élu(e) s de la Cité-jardin, Françoise Abdéride et Jean-Paul Le Glou, tiendront une permanence samedi 17 décembre à partir de 10h à la boutique Mémoire de Cité-jardin, 28 avenue Paul-Vaillant-Couturier.

Encombrants
La collecte c’est mercredi

La prochaine collecte des encombrants aura lieu mercredi 28 décembre sur l’ensemble de la ville, dès 6h00. Attention les objets encombrants consistent uniquement en du mobilier et des grands cartons. Tout autre objet est à déposer à la déchèterie de Pierrefitte (102 rue d’Amiens). Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Allo Agglo au 0 800 074 904.

UNRPA
Galette des rois

L’UNRPA vous invite à venir fêter les rois autour de la traditionnelle galette mardi 17 janvier de 14h à 18h30 à l’espace Paul-Eluard. Cet après-midi sera animé par l'orchestre habituel Jack Drevan. Ainsi, pour le plaisir de tous, vous pourrez partager quelques pas de danse. La participation est de 10 euros pour les adhérents et 12 euros pour les non adhérents. Les inscriptions se feront à la permanence (maison des associations) chaque mardi de 14h à 16h. Renseignements au 01 48 27 42 03.

FNACA
Pas de permanences

La FNACA informe ses adhérents qu’il n’y aura pas de permanences les samedis 24 et 31 décembre. Elles reprendront samedi 7 janvier. L’association adresse également à toutes et tous ses meilleurs voeux pour l’année 2012.

Centre social municipal
C’est la fin de l’année !

Le centre social municipal à la Maison du temps libre organise spectacles et sorties.
Samedi 17 : repas festif. Man le clown viendra organiser une tombola. Inscription obligatoire, places limitées.
Lundi 19 : « La féérie sur piste » nouveau spectacle du cirque Pinder. Départ de la MTL à 18h. Inscription obligatoire, places limitées.
Mardi 20 : « Etalage », un spectacle de la Maison des jonglages, suivi d’une rencontre avec les artistes. Entrée libre.
Mardi 20 : Paris by night. Départ de la MTL à 19h. Inscription obligatoire, places limitées. Infos au 01 71 86 33 44.

Cité-jardin
Balade illuminée

La boutique Mémoires de Cité-jardin organise une balade nocturne dans le quartier à la découverte des décorations de Noël car à l’approche des fêtes de fin d‘année quand le soleil se couche, la Cité-jardin s’illumine. C’est autour d’une soupe cuisinée par les habitants que se clôturera ce moment convivial. Rendezvous pour les intéressés à 18h30, mardi 20 décembre au 28 avenue Paul-Vaillant-Couturier. Plus d’infos au 01 58 69 77 93.

Un espace livres au tabac-presse
Moulin Neuf

Le tabacpresse situé sur l’esplanade étend son offre avec l’ouverture depuis peu d’un espace livres. Un plus qui s’ajoute aux multiples services proposés par les propriétaires qui sont impatients de vous conseiller en cette période de fêtes. Ambiance.

Il fait trop froid à l’extérieur et vous demandez où vous pourriez trouver le dernier roman de Guillaume Musso ou encore un essai sur les révolutions arabes… ne vous inquiétez plus, les Vaillant, propriétaires du tabac-presse de l’esplanade des commerces du Moulin Neuf, ont ouvert un espace livres dans leur boutique et ils n’hésiteront pas une minute à vous conseiller. Marie Vaillant que nous avions rencontrée en juin dernier a donc tenu parole en proposant ce nouveau service : « J’avais vraiment envie d’ouvrir cet espace. Les clients ont ainsi la possibilité de découvrir des ouvrages sur le sport, le football bien sûr mais aussi le rugby… il y a aussi des best-sellers, des auteurs dont les romans rencontrent un grand succès comme Guillaume Musso, Harlan Coben, Marc Lévy, des livres de recettes de cuisine comme Les mille et une façons de réaliser des pizzas… Et les gens qui désirent d’autres livres, plus confidentiels ou sur des auteurs du territoire peuvent me les commander et je m’occupe de tout. C’est en fait un lieu convivial d’échanges qui me tenait à coeur. » D’ailleurs les habitants du quartier ne tarissent pas d’éloges sur cet endroit qu’ils apprécient : « Je viens acheter mon quotidien ici, et j’ai constaté qu’on pouvait aussi acheter des livres, c’est sympa comme idée. » Le lieu offre également des services comme les dépôts pressing, cordonnerie, retouches sans oublier le relais commande pour ceux qui sont des fidèles de La Redoute. Une demande des clients va également être satisfaite en janvier 2012 comme l’explique les propriétaires : « nous allons ouvrir en début d’année un point courses PMU, ça élargit notre palette avec les tickets de la Française des Jeux. » L’ambiance étant chaleureuse, on évoque forcément le quartier et la fermeture du Franprix, les libraires ajoutant : « c’est vraiment dommage, les habitants et les gens de passage s’étaient habitués à faire leurs courses dans cette enseigne. On attend la réouverture avec impatience. » Tabac-presse-librairie-livres du Moulin Neuf, 30, rue du Moulin neuf ouvert du lundi au vendredi de 7h à 13h et de 14h à 19h, samedi de 8h à 13h et de 14h à 19 h 30, dimanche de 9h à 14h.

Djamel Charif

« Plus on sera, mieux ce sera ! »

Avenir

À la cité des Guignetières, face à la dégradation des appartements, on réagit. Des courriers ? « On ne nous répond pas ». Des pétitions ? « Nous ne sommes jamais satisfaits totalement ». Les locataires des Guignetières ont décidé de prendre le taureau par les cornes, et ont débuté cette semaine une démarche originale. « Chaque locataire va écrire une lettre en y mentionnant chaque problème rencontré dans le logement, photos si possible à l’appui. On fera donc parler de nous à l’antenne locale du bailleur. Plus on sera, mieux ce sera ! Puis, nous ferons un double pour nos élus, » cette locataire espère ainsi que ces « soucis de chauffage, d’humidité, d’électricité, de halls, etc… » se résoudront. Le mot d’ordre des initiateurs du mouvement : « Arrêtez les travaux chez vous, et demandez au service hygiène de la ville de venir constater. » 7 Jours a d’ores et déjà pris rendez-vous avec les locataires en début d’année pour faire le bilan de cette initiative.

Carole Sapia

Le clic clac de la semaine Haut de page

Au cœur de l’Amérique du Sud
La 4ème édition du festival « C lassiq’ à Stains » a débuté ce samedi avec un programme musical qui plonge le public au coeur des percussions et musiques d’Amérique du Sud. L’EMMD a présenté un spectacle musical et chorégraphique, fruit du travail pédagogique des classes collectives autour d’un répertoire de musiques d’Amérique du Sud. Les classes de percussions ont été particulièrement mises à l’honneur. Mercredi, c’était au tour du concert des professeurs de l’École avec la découverte de différentes oeuvres de musique sud-américaine en petite formation et le Brésil avec un trio de guitares et de percussions.

À la Résidence Allende, on s’est régalé
C’est une tradition. Un rendez-vous attendu par tous les résidents du foyer Allende. Le repas de Noël a réuni des femmes et des hommes, souriants, se régalant, passant un moment festif et agréable. C’était mardi !

Les Stanois, des artistes !
Vous êtes nombreux à avoir voulu attendre comme il se doit les fêtes de fin d’année en décorant vos maisons et appartements. Des lumières scintillantes, des personnages lumineux… Sachez que vous pouvez participer au concours des illuminations de la ville, bulletin en page 7.

La mairie à l’heure des fêtes
Cette année encore les agents communaux ont fait preuve d’imagination pour revêtir l’Hôtel de ville de décorations de fêtes de fin d’année. Des chalets, des petits personnages animés, du blanc, du rouge, des lumières la nuit tombée… Admirez, c’est mignon comme tout !

Le CLIC face aux problèmes des bus
Le Conseil local d’initiatives citoyennes, un comité de Stanois réunit autour du conseiller général, Azzedine Taïbi, pour imaginer et faire vivre des actions coups de poing dans le canton, s’est réuni mardi soir. Au fil de la discussion, tous étaient déterminés à écrire une lettre co-signée aux responsables de la cacophonie actuelle des transports, et notamment de celle des bus, sur la ville (voir page 3). Affaire à suivre.

SportsHaut de page

La section glisse sur les performances

Natation

Samedi 3 et dimanche 4 décembre se sont déroulés à Drancy les championnats départementaux d’hiver. Les douze nageurs représentant l’ESS ont démontré de grandes qualités. Ils ont réalisé des performances à la hauteur de l’événement : Hugues, l’entraîneur est satisfait des progrès de ses nageuses et nageurs. À noter, les bons chronos de Marc Olasek, dit… « La Locomotive », qui est monté sur le podium à quatre reprises en décrochant la seconde place au 200m dos et au 100 m dos ainsi que la 3ème place au 50m dos et au 100m nage libre, mais aussi de bonnes performances pour tous les autres membres de l’équipe. Félicitations à Océane, Adèle, Cecilia, Marina, Laetitia, Victor, Anthony, Alexandre, Semih, Loïc, Mathieu et Marc pour leur détermination et leurs performances. Le weekend suivant, se déroulaient les premières journées poussins à Villepinte et « Avenirs » à Stains. Cette compétition a permis aux jeunes nageurs n’ayant pas validé leur 25 mètres de le faire devant un public très enthousiaste, venu en nombre. Les autres nageurs, ont dévoilé leur progression en effectuant des 50m dans les différentes nages (papillon, dos, brasse et nage libre), voir des 100m (4 nages) et des 200m (nage libre). Félicitations aux nageuses et nageurs « Avenirs » : Jessim, Louis, Laura et Marie pour avoir validé leurs 25 mètres et bravo à : Andréa, Andriana, Ante et Lydia pour leurs performances. À ne pas oublier, les nageurs poussins qui ont fait le déplacement à Villepinte : Ayoub, Max, Adeline, Léa, Sherine et Rania pour avoir validé leurs 25 mètres et bravo à Alexandre, Anes, Elyes, Kenzi, Samir, Tony, Alyson, Amelle, Chaima, Lya, Pauline et Sarah pour leurs résultats. N’oublions pas les « Maîtres » qui participaient à leur seconde journée du circuit départemental (infos dans un article début 2012). Le club ferme ses portes du 16 décembre au 4 janvier. Bonnes fêtes.

Athlétisme

La section a 100 ans

Dans le cadre du centenaire de la section Athlétisme de l’ESS, le club est à la recherche d’anciens dirigeants et membres du bureau. Différents initiatives ponctueront l’année afin de célébrer l’anniversaire de la section. Vous pouvez contacter Loïc Gouret au 06 24 33 68 84 ou 01 58 69 77 80.

Un mois de décembre brillant

Karaté

D’abord à Livry-Gargan
Le samedi 4 décembre et le dimanche 5 décembre se déroulaient les championnats de ligue FFK à Livry- Gargan. Pour les pupilles et les benjamins, étaient engagés 10 combattants.
En benjamin :
En Kata : RAVITC HANDRAN Lydia termine 3ème médaille de bronze ; HARNOUFI Walid termine 5ème. En Combat : RAVITC HANDRAN Lydia termine 1ère Médaille d’or ; MALLEK Célina termine 2ème médaille d’argent ; COULIBALY Sarah termine 3ème médaille de bronze ; HARNOUFI Walid termine 3ème médaille de bronze.

Puis le kata
Le dimanche 11 décembre championnat de Kata, étaient engagés 7 combattants, et une équipe de trois Catégorie minimes : GONCALVES Diana 2ème médaille d’argent ; Catégorie Cadet : RAVITC HANDRAN Nicolas 3ème médaille de bronze, SIDI AHMED Kahina 3ème médaille de bronze. En équipe cadettes : ALLAC HE Kahina ; SHOURSH Néamat Empoche la médaille d’or SIDI AHMED Kahina

La rafale de " bravo " C’est avec brio et les félicitations du Staff que Mr BOUCHETTA Azouz 5ème Dan de Karaté, a obtenu son examen de juge d’Arbitre National. Melle AELITA Comas a obtenu son brevet d’état 1er degré. Les dirigeants de la section tiennent à féliciter le travail réalisé par les entraîneurs, et notamment GIORGI Jacques, entraîneur principal de l’activité Karaté, ainsi que tous les karatekas qui nous apportent que des succès.

CultureHaut de page


Livres et albums à emprunter ou offrirLes bibliothécaires ont sélectionné des titres pour les enfants et les ados. Des albums et romans, à emprunter dans les médiathèques du réseau ou à acheter en librairie.

Dans le choix des médiathèques, honneur aux albums avec « Fruits et légumes » par Soledad Bravi. Un grand imagier cartonné, solide donc, pour découvrir les fruits et les légumes représentés dans des couleurs vives, chez « L’école des loisirs ». « La revanche du coq » de Béatrice Rodriguez. L’ours, le coq et le lapin sont emportés par une tempête alors qu’ils sont en barque. Ils échouent sur une plage où le coq découvre un oeuf étrange, publié aux collections « Autrement Jeunesse ». « La surprise », par Janik Coat, un conte graphique et sans parole qui illustre les liens affectifs entre une femme et son chat dont les relations sont bouleversées par l’arrivée d’un nouveau venu. Paru chez MeMo. « Le loup ne nous mangera pas ! », d’Emily Gravett traduit de l’anglais par Élisabeth Duval. Les trois petits cochons présentent un spectaculaire numéro de cirque avec un loup sauvage qu’ils ont dressé !... Ce loup est attachant et la fin de l’histoire fera sursauter les petites oreilles. Un livre drôle qui se prête très bien à la lecture à voix haute, aux éditions « Kaléidoscope ». Enfin, « Le tapis en peau de tigre », de Gérald Rose. En voyant un serviteur du rajah battre les tapis dans les jardins du palais, un tigre solitaire et mal en point décide de se faire passer pour un tapis afin de mener la vie de château... Une histoire amusante dont les illustrations nous rendent le fauve très sympathique. Chez Allbin Michel, jeunesse. Des romans pour adolescents, « Le garçon qui volait des avions », Élise Fontenaille, nous conte l’histoire vraie de Colton Harris- Moore, un Américain de 16 ans arrêté en juillet 2010 pour avoir volé des voitures, des bateaux et des avions. Pendant deux ans, l’adolescent a vécu libre et sauvage sur des îles au large de Seattle ! Il est devenu un héros de légende pour la jeunesse américaine. Aux éditions du Rouergue. « Toute seule loin de Samarcande », Béa Deru-Renard nous relate l’aventure de Regina qui vient d’Ouzbékistan. Son père a été assassiné sous ses yeux et sa mère a décidé de fuir en Europe. La jeune réfugiée veut cependant croire qu’un monde meilleur est possible, fondé sur le pouvoir de la mémoire... Un vrai coup de coeur pour ce récit historique émouvant et bien écrit. Paru à L’école des loisirs. Et « Vango » : tomes I et II, de Timothée de Fombelle, l’album évoque les aventures de Vango, jeune homme poursuivi par de mystérieux personnages dans le monde des années trente. Il ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets... Une aventure haletante, envoûtante, empreinte d’humour et de poésie. Chez Gallimard Jeunesse. Espace livres, Tabac-presse du Moulin Neuf et librairie.

Djamel Charif

Une sélection métissée et audacieuse
Grand Zebrock

Hip-hop, électro, rap, slam, chanson française… la sélection 2012 du « Grand Zebrock » s’annonce audacieuse, métissée et enivrante. En tout dix groupes d’Ile-de- France, parmi lesquels « Old Fashion Ladies », rock, « Ayenalem », rap, Anissa Bensalah, popjazz… choisis parmi 200 candidatures par un jury de professionnels. Ils vont suivre une année d’accompagnement artistique. Le « Grand Zebrock » c’est chaque année un accompagnement artistique complet, avec des ateliers d’écriture, de chant, de prestation scénique… C’est aussi des rencontres notamment sur l’environnement professionnel des artistes. Une étape important pour les dix groupes sélectionnés. Les étapes de sélection et le repérage se déroulent de la façon suivante : avril 2012, auditions qui désignent les trois groupes finalistes. Et 1er juin 2012, finale à « La Maroquinerie » à Paris. Un événement qui attire de nombreux professionnels et marque la fin de saison pour Zebrock. Deux prix sont remis le jour de la finale, le prix de la Sacem, 1 000 euros et le Prix France Bleue 107.1 qui correspond à un an d’accompagnement radiophonique. Les trois lauréats sont aussi programmés sur la scène Zebrock à la Fête de l’Huma en Septembre.

D.C.

Ecoutez la sélection sur www.myspace.com/grandzebrock.

Des rendezvous festifs
Médiathèques

Médiathèques

Samedi de 10 h 30 à 12h, la médiathèque de la MTL propose un rendezvous convivial avec des lectures de textes, des rencontres d’auteurs. Nouvelle proposition, toujours à la MTL, le mardi 20 décembre à 15h, avec un spectacle de la Maison des jonglages, « Etalages » c’est une tragédienne à l’envers, un électron libre sculpteur de livres, un jongleur amoureux de carnets de voyages et une mini fildefériste sortie d’un poème de Boris Vian. Une rencontre avec les artistes est prévue à la fin du spectacle. Clôture, le mercredi 21décembre à 15h, du cinéma « de l’eau pour les éléphants », à voir à partir de 10 ans. Un film de Francis Lawrence avec Reese Witherspoon et Robert Paterson. Pour tous ces rendez-vous, l’entrée est libre. D.C. Médiathèque du Temps libre, 30- 34 avenue George- Sand, renseignements au 01 71 86 33 54.

LE CHOIX DES BIBS

 

Les nombres dans l’art d’Anne Guéry et Olivier Dussutour - Palette…, 2009
un tableaux de maîtres de la peinture occidentale qui permettent aux enfants de découvrir vingt et un nombres laissés là, de 0 à 20, volontairement ou non, par l'artiste.

La laine magique de Molosse de Sébastian Meschenmoser, Minedition, 2011.
Molosse est tellement intrigué par les aiguilles et la pelote magique que lui a laissées sa compagne la fée Porcine qu'il va se lancer dans le tricot et même y prendre du plaisir.

Cars 2 de Brad Lewis et John Lasseter - The Walt Disney Compagny France, 2011
Flash McQueen, la star des circuits automobiles, et son fidèle compagnon Martin la dépanneuse reprennent la route pour de nouvelles aventures. Les voilà partis pour courir le tout premier Grand Prix Mondial, qui sacrera la voiture la plus rapide du monde ! Mais la route du championnat est pleine d’imprévus, de déviations et de surprises hilarantes, surtout lorsque Martin se retrouve entraîné dans une histoire comme il n’en arrive qu’à lui : une affaire d’espionnage international !

Médiathèque Saint-Just 36, avenue Louis-Bordes, 01 48 29 89 89

 

À la loupeHaut de page


Un passe Navigo à tarif uniqueInstauration d’un passe Navigo mensuel au tarif unique de 62 euros en 2013, suppression des zones le week-end dès l’été 2012 et création d’une carte rechargeable à partir de 2014… Une révolution s’annonce côté transports suite à un accord conclu entre le PS, EELV et leurs alliés de gauche mais la question du financement reste en suspens.

C’est une mesure concrète de justice sociale et territoriale pour les habitants de Stains

C’est une bonne nouvelle qui va réjouir bon nombre d’usagers des transports franciliens. Et en premier lieu, les habitants de Stains dont la ville est encore aujourd’hui injustement classée partiellement en zone 4 malgré la courte distance qui la sépare de la capitale. Ainsi avec la suppression des zones tarifaires 1 à 5 prévue pour 2013, c’est la fin d’une injustice pour les Stanois et des milliers d’habitants de grande banlieue, qui sont bien moins desservis par les transports et qui pourtant paient le plus cher. Une réforme de grande ampleur prévoit en effet la mise en place d’un passe Navigo à tarif unique de 62 euros, soit l’équivalent du montant actuel d’un abonnement mensuel en zone 1-2. « C’est une sacrée victoire, se réjouit Azzedine Taïbi, conseiller général et adjoint au maire délégué aux transports. C’est une mesure concrète de justice sociale et territoriale et du droit à la mobilité pour les habitants de notre ville et des autres banlieues. N’oublions pas que c’était à l’origine une proposition du Front de gauche (qui d’ailleurs en avait fait une condition de son ralliement à l’exécutif régional : N.D.L.R.) ». Une étape a donc été franchie mais il faut, selon l’élu, aller encore plus loin et mener une bataille pour la gratuité des transports publics : « Car si l’on est partisan de l’environnement, que l’on veut faire reculer la place de la voiture, et que l’on veut un droit à la mobilité pour tous, la gratuité doit être au coeur du débat ». Suppression des zones le week-end dès 2012 En attendant, c’est une longue bataille sur la baisse de la tarification qui a été remportée et certaines mesures devraient s’appliquer dès l’année prochaine. En effet, dès l’été 2012, les zones seront supprimées le week-end. Une mesure transitoire bienvenue avant la suppression des zones, tous les jours du lundi au dimanche, qui n’interviendrait qu’en 2013. À cela s’ajoute « la création d’un complément de parcours » qui permettra par exemple à un détenteur de passe Navigo de zone 1-3 de se rendre en zone 5 sans débourser la totalité du prix d’un ticket mais en payant seulement un supplément. « Un forfait de proximité » Autre mesure et non des moindres : la carte rechargeable à partir de 2014. C’est sans doute la proposition la plus innovante car ce système à unité de transport permettra aux usagers de sillonner l’Ilede- France en ne payant que ce qu’ils consomment. De plus, les voyageurs qui effectuent des déplacements réguliers sur un trajet donné pourront bénéficier « d’un forfait de proximité », sous une forme de carte rechargeable, comme l’a indiqué Le Parisien dans son édition du 4 décembre. C’est donc une révolution qui s’annonce mais la question du financement reste très controversée dans ce dossier. Le financement en suspens En effet, les positions des différentes formations divergent sur la façon de financer la baisse de la tarification des transports. Le Front de gauche propose depuis le début « une augmentation du versement transport des entreprises ». Proposition à laquelle semble se rallier aujourd’hui EELV : « Une harmonisation du versement transport (VT) des entreprises de plus de 9 salariés rapporterait 800 millions d’euros », a en effet déclaré Cécile Duflot, présidente du groupe EELV de la région Ile-de-France alors qu’à l’origine, la formation envisageait une augmentation du prix des tickets à l’unité ou la mise en place de nouvelles formules d’abonnement. Quant à Jean-Paul Huchon (PS), à la fois président du Conseil régional et président du Syndicat des transports d’Ile-de- France, il a toujours affiché des réticences au sujet de cette réforme, ce dernier prétextant qu’il est « hors de question » de faire payer cette mesure aux usagers en temps de crise. De son côté le Medef Ile-de-France a aussitôt réagi par voie de communiqué à la proposition du Front de gauche sur l’harmonisation de la VT en déclarant que « les entreprises ne paieront pas ». Or celles-ci remboursent aujourd’hui la moitié d’un passe à 109 euros€ (zone 1 à 5) et n’auront plus qu’à rembourser la moitié de 62 euros en 2013. « Les entreprises, premières bénéficiaires des transports, ont donc tout à y gagner et l’argent ainsi dégagé permettra d’améliorer la qualité des transports », conclut Azzedine Taïbi. Mais le financement n’est toujours pas arrêté et EELV menace de ne pas voter le budget tant qu’un accord n’est pas trouvé. L’assemblée régionale a jusqu’au 16 décembre, jour du vote du projet au budget 2012 pour régler la question.

Lynda Zerouk

Repères
De 62 euros
(Zone 1-2) à 109, 90 euros (Zone 1-5), c’est le prix d’un abonnement mensuel au passe Navigo.

11 millions
C’est le nombre de passes Navigo mensuels vendus par an (dont 39 % zone 1-2 et 20 % zone 1-3)

7,7 milliards
D’euros sont consacrés au budget de fonctionnement des transports en commun en Ile-de-France.

29,9 %
C’est la part du budget apporté par les voyageurs par l’achat d’abonnements, de carnets de tickets ou de tickets à l’unité.

46, 5 %
C’est la part du budget acquitté par les entreprises comprenant les Versement Transport des entreprises de plus de 9 salariés ainsi que la participation à l’achat de l’abonnement des salariés.

Vers une harmonisation de la taxe transport ?
Le taux du versement transport, prélevé dans les entreprises de plus de 9 salariés de la région, varie selon les départements : 2,6 % à Paris et dans les Haut-de-Seine, 1,7 % en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, et 1,4 % dans l’Essonne, les Yvelines, le Val d’Oise et la Seine-et-Marne. Selon le journal l’Humanité, le groupe communiste, républicain et citoyen veut proposer, lors de l’examen de la loi de finances au Sénat, d’harmoniser le taux à 2,6 % partout en Ile-de- France.

 

PratiqueHaut de page

Petites annonces

Mode d’emploi des petites annonces

Pour déposer votre annonce, plusieurs solutions s’offrent à vous : venir à la rédaction du journal (5, rue Carnot), la déposer dans notre boite aux lettres, par mail à l’adresse karim.mardi@stains.fr ou bien par téléphone au 01 48 21 30 30. Les annonces nous parvenant après le mardi soir, seront publiées dans le numéro de la semaine suivante.

La rédaction attire l'attention des lecteurs de la rubrique «emploi/service» sur l'obligation qui leur est faite de respecter la légalité en matière d'emploi et en particulier l'interdiction d'employer ou de travailler sans être déclaré. Les annonces sont publiées sous l'entière responsabilité de leurs auteurs.

À vendre

À Matelas pour enfant face été et face hiver 15 euros. Matelas en mousse enfant 8 euros. Siège auto naissance 6 euros. Réducteur de bain réglable 8 euros. Rehausseur voiture avec dossier 5 euros. Couffin complet en osier pour fille 10 euros. Rehausseur voiture avec dossier 15 à 36 kg 5 euros. Siège auto jusqu’à 35 kg 8 euros Transat jaune 6 euros. Cote de ski et gants à bas prix. Tel : 01 48 21 58 55.

Renault 19 diesel, blanche, 1994, très bon état, 800 euros à débattre. Tel : 06 46 63 44 66.

Salon marocain : 3 fauteuils avec matelas, tissus et coussins 500 euros. Poussette gracco bleue et jaune avec sac à langer 20 euros. Poussette cruiser vert kaki 30 euros. Transat bébé confort rouge 8 euros. Tel : 06 64 33 28 34.

Chaine hi-fi sony récente (janvier 2011) garantie 2 ans valeur 218 euros et vendue 180 euros : cd, mp3, dvd, tuner, rds, usb, micro. Caméscope appareil photo protax avec carte sd, musique vidéo zoom mp3-4, garantie 2 ans (juillet 2011) 50 euros. Tel : 06 81 25 85 24 ou 01 48 22 41 09.

Buffet, table ronde avec 4 chaises, table basse, meuble tv. Prix total 1000 euros, possibilité d’acheter un seul élément. Tel : 06 59 70 57 80.

Canapé en cuir pleine peau, bleu nuit, 3 places, empiètement merisier, coussin griffé, 50 euros. Tel : 06 12 74 72 32.

Machine à laver, 2 cuisinières (1 électrique et 1 gaz), lit et armoire merisier, aquarium avec meuble 100x40cm. Tel : 06 23 62 35 81.

Moteur en 220 pour chambre froide de 20 m2. Tel : 01 48 27 52 33 ou 06 07 21 20 68.

Poussette 25 euros, grande tv 40 euros, PSP 100 euros, manteaux enfant 5 euros, robe de mariée 30 euros, poupées neuves 5 euros, jeux playstation 2 à 5 euros, sapin de noël plastique 5 euros. Tel : 09 54 08 26 19.

Chenet en fonte de, 1 grille repose bûches en fonte, 17 barres épaisseur 1.6 cm, très bon état 40 euros. 3 tapis pour couloir fond vert foncé avec motif long 2.5m x 0.67, 15 euros, 3.5m x0.67 25 euros, 4 m x 0.67 25 euros, ou les 3 pour 55 euros, tous état neuf. Aspirateur broyeur souffleur électrique avec harnais TBE 25 euros. Housse voiture 307 break, 50 euros. 1 chaise en formica marron 3 euros, 1 chaise en formica jaune 3 euros. Lampadaire rustique avec abat-jours + tablettes, bon état, 35 euros. Vélo appartement avec compteur + manette réglable pour vitesse, bon état 25 euros. Collerette pour chien Hauteur 25 cm largueur réglable sur collier tbe, 6 euros. Fontaine Bali 50 euros. Tel : 06 74 83 39 70.

2 jantes tôle 5 troues avec enjoliveur monté, pneus neige 195/65/R15 91T 110 euros. 2 jantes tôle 5 troues avec enjoliveur monté, pneus michelin 195/65/R15 91H 100 euros. Jante tôle 4 troues, pneu michelin neuf, 215/55/ R16/93 V 155 euros. Tel : 06 08 54 03 13.

Vélo garçon, 20 pouces, état impeccable, 50 euros. Tel : 06 32 60 45 78.

Evier en inox, bac et meubles 2 portes, neufs, 50 euros. Canapé lit 3 places cuir marron, 2 fauteuils, bon état, 130 euros. Tel : 06 63 80 18 54.

Blouson pour femme, rouge, taille 42, 15 euros. Poussette inclinable avec housse pluie 20 euros. Couffin marron et bleu 10 euros. Tel : 06 85 55 06 53 ou 01 48 29 34 46.

Chaine sony 50 euros, antenne parabole 2 têtes 30 euros, table de cuisine et 4 chaises 40 euros, piano ancien 150 euros, machine singer 80 euros, tonneau 50 euros, machine à tricoter singer 50 euros. Tel : 09 51 80 28 45.

Gazinière vedette 200 euros, 2 canapés avec fauteuil en cuir vert bouteille 500 euros. Bahut avec vitrine, grande table et 5 chaises, meuble tv d’angle en bois couleur miel. 2 lits enfant en bois blanc 160 euros. Tel : 06 14 45 82 26 ou 01 48 27 21 00.

Emploi/Service

Dame cherche enfants à garder, y compris le soir et la nuit. Tel : 06 59 79 84 02.

Retraité cherche petit travaux à faire (jardin et autre). Tel : 06 40 94 31 77

Homme 40 ans, 15 ans d’expérience dans le bâtiment propose tous t ravaux de pei n ture, revêtement de sol, mur et plafond, travail soigné, prix intéressants. Tel : 06 15 82 69 53.

Homme sérieux propose tous travaux de rénovation : peinture, papier peint, carrelage, montage et démontage de meuble, électricité et plomberie. Tel : 06 20 02 53 19.

Comptable unique, 20 ans d’expérience, propose ses services de comptabilité générale, bilan, bulletin de paie, déclaration sociale et fiscale. Tel : 06 50 90 64 57.

Jeune auto-entrepreneuse s p é c i a l i s é e d a n s l a comptabil i té générale, l a g e s t i o n d e p a i e , jusqu’au bilan cherche des particuliers, petits commerçants… pour entretenir leur portefeuille. Tel : 01 82 13 29 61 ou 06 99 12 36 57.

Plombier chauffagiste diplômé, cherche travaux de plomberie et sanitaires (installation, réparation), déplacement et devis sur place gratuits. Tel : 06 63 88 09 86.

Professeur de mathématiques propose soutien scolaire et encadrement personnalisé en maths et sciences physique, de la 6e à la terminale, accompagnement pour la préparation d’examens. CESU accepté. Tel : 06 14 48 08 26.

Enseignante donne des cours de maths, physique et chimie, de la 6e à la terminale, cours de rattrapage, remise à niveau sous forme de cours ou de stages intensifs, progrès dés la première séance, cesu accepté. Tel : 06 73 02 41 58.

Jeune femme cherche enfants à garder. Tel : 09 54 08 26 19.

Etudiante propose coiffures africaines (nattes collées, tissage, vanilles, tresses…) à domicile les week-ends. Tel : 06 16 27 24 23.

Dame sérieuse, 24 ans d’expérience, propose montage de dossier en préfecture (75, 93, 95), par exemple demande n a t i o n a l i t é . P r o p o s e également la confection de repas-gouters, surveillance de résidence principale, jardinage, débroussaillage, taille haies. CESU accepté. Tel : 06 85 65 27 65.

Cherche

Particulier cherche lot de box, appartement, entrepôt, pavillon avec terrain ou terrain à bâtir sur Stains, Pierrefitte ou Saint-Denis. Tel : 06 26 53 90 34. Echange F3 en rez-dechaussée à la Cité-jardin contre F4, 2e ou 3e étage. Tel : 09 51 21 82 91.

Echange F4 de 75 m2 au Clos : 2 balcons, grande salle à manger… contre F4 ou F5 aux Trois Rivières (Monmousseau). Tel : 01 48 21 45 15.

À louer

B o x à l o u e r , t o u t e s surfaces, pour artisans ou commerçants, gardé et sécurisé 24h/24h, secteur gare de Pierrefitte. Tel : 06 46 63 44 66.